Claire Tallia

Travaille à Genève depuis 1992 comme directrice artistique et cheffe de projet pour de nombreuses structures et manifestations institutionnelles ou associatives romandes, nationales et internationales. Parallèlement à des études classiques, formation artistique pluridisciplinaire à Paris.

Parcours professionnel de Paris à Genève via Barcelone : interprète, chorégraphe, metteur en scène ou pédagogue, différentes facettes qui lui permettront de rencontrer et travailler avec d’autres créateurs dans le domaine des arts de la scène, des arts plastiques, du cinéma, de la mode ou encore de la photographie.

Autre domaine d’activité : la conception et mise en place de manifestations et structures culturelles ou socio-culturelles qui l’amèneront à collaborer avec diverses instances officielles européennes, africaines et cubaines. (Instituto del Teatro de Barcelone, Ministère catalan de la Culture, Ministère français de la Culture et de la Communication, Université Paris VII,  Centre socio-culturel Djeliya au Burkina Faso, Ministère cubain de la Culture et Fundacion Caguayo à la Havane  et Santiago de Cuba).

 

Karin Rose

Parallèlement à des études de médecine, formation artistique pluridisciplinaire, d’abord en musique avec la pratique du piano, de l’alto, du violoncelle, des instruments traditionnels thaïlandais et du violon qui restera son instrument de prédilection. Puis, à 17 ans, elle va se former en danse.  Elle s’initie aux danses traditionnelles d’Afrique de l’ouest et aux danses latines. Elle se forme également à la house, aux danses afro-cubaines et afro-brésiliennes traditionnelles et contemporaines ainsi qu’à la danse classique et jazz.

En 2016, elle découvre la danse contemporaine, genre qui ne cesse de la captiver par la liberté d’expression qu’on y retrouve. Elle se forme aux côtés de danseurs et pédagogues professionnels tels que Luanda Mori, Alidou Yanogo, Aguibou Bougobali Sanou, Olivier Tarpaga ou Filbert Tologo. Elle se forme également en capoeira auprès de Mestre Braga à Genève, et intègre les mouvements de cet art martial dans sa danse.

A la fin de ses études universitaires, après l’obtention de son diplôme, elle intègre différentes compagnies de danse africaine et afro-contemporaine (Cie Donsen, Cie Don Souma, Cie United Colors of Dance and Drums de 2013 à 2017, Cie Akli en 2017, la Cie Tamadia). Suite à sa collaboration avec le conteur et rappeur burkinabé Isidore Koumbia fondateur de la Cie Reflexe en 2009, création en 2018 du spectacle   « le défi du Gouroumangourou ».

Dans un désir d’élargir ses compétences et de valider ses acquis, Karin poursuit actuellement sa formation artistique au Tessin à l’Accademia Teatro Dimitri.  Depuis 2018, elle est étroitement associée aux activités de l’association Arcodis.

© 2020, arcodis. Tout droits réservés.